Certification biologique, quelles sont les limites acceptables?

On assiste à un véritable bras de fer entre consommateurs de produits biologiques et producteurs avec des variantes d’un pays à l’autre, où l’on retrouve les extrémistes et les modérés dans chacun des 2 camps. En France, certains veulent interdire le chauffage dans les serres car ce n’est pas une situation naturelle, mais les autres pays européens vont pouvoir continuer à vendre des tomates bio en France produites en serres pendant l’hiver…. Aux États-Unis, la culture hydroponique est certifiée biologique, mais pas au Québec, ni l‘aquaponie qui elle est autorisée au Canada… Et finalement, le gavage des oies est une pratique de plus en plus interdite en agriculture conventionnelle alors que c’est un phénomène naturel et qui peut même obtenir une certification biologique. Bio or not Bio, that is the question!

Organic-logo-298x300

Le bon goût des tomates de jardin!

Comme beaucoup de personnes j’adore le bon goût des tomates de jardin! Mais l’hiver pas facile d’en trouver, et les tomates cultivées en serre sont insipides. Des chercheurs américains ont peut-être trouver la solution pour donner un vrai goût de tomates à celles produites en serre.

Attaches biodégradables

La culture en serres est très importante au Canada, mais doit toujours innover pour rester compétitive. Le poste de dépense le plus élevé étant celui de la main d’oeuvre, toute petite innovation menant à une réduction des heures de travail est payante. Des chercheurs ontariens ont mis au point une résine biodégradable servant à la confection des attaches des plants de légumes. Avec cette nouveauté, plus besoin d’enlever manuellement toutes les attaches de chaque plant à la fin du cycle de production. Tous les résidus peuvent maintenant être compostés. Mais il reste encore à améliorer la technique afin d’en valider la rentabilité.

Greenhouse-tomato-vines-with-clips-web-624x468

Tomates

Qu’elles soient de serre ou de champ, les tomates que l’on achète à l’épicerie ne sont jamais aussi bonnes que les tomates de notre jardin. Pourtant on peut retrouver les mêmes variétés, alors quel est le problème? Bien sûr, le degré de maturité a une grande influence, mais ce n’est pas tout. Le principal problème vient du fait que les épiceries conservent leurs tomates en entrepôt réfrigéré bien trop froid. Cet article démontre comment le froid fait perdre le goût des tomates.

https://goo.gl/9Q8BuU