Aliments bio, bons ou pas bons?

La réponse n’est pas blanche ou noire, il y a trop de facteurs qui entrent en jeu. Par exemple, les variétés utilisées en mode de production bio sont différentes de celles utilisées en mode conventionnelle. Et il est prouvé que les variétés anciennes ont meilleurs goût et sont plus résistantes aux insectes et aux maladies, mais sont moins productives. Alors commençons par comparer des pommes avec des pommes et des poires avec des poires! Mais il est certain qu’il y aura toujours des anti bio comme il y aura toujours des climatoseptiques…

Photo de Pixabay sur Pexels.com

valoriser les terres en friches

On retrouve encore des terres en friches autour des grandes villes. Les propriétaires de ces terrains attendent patiemment que les prix augmentent afin de les vendre en réalisant de gros profits. Mais certaines municipalités ne voient pas ça d’un bon oeil et surtaxent ces terrains pour qu’ils soient entretenus, et ainsi améliorer l’esthétique du paysage. C’est le cas d’une municipalité française qui se sert de ses pouvoirs pour obliger les propriétaires à entretenir leurs terres. Les résultats sont intéressants car plusieurs parcelles sont maintenant converties en culture de légumes par de nouvelles entreprises sociales.

Les superficies cultivées en mode biologique toujours en progression dans le monde

Même si seulement 1,5 % des terres cultivées dans le monde le sont en mode biologique, la progression annuelle est de 1,6 %. Il y avait en 2019 72,3 millions d’hectare bio, dont la moitié en Australie. Les Etats-Unis sont le premier pays consommateur suivi de l’Allemagne et de la France.

L’éternelle question: Manger bio est-ce meilleur pour la santé?

Avec l’augmentation constante de la consommation bio, plusieurs organismes de recherche ont mis en place des protocoles sérieux afin de vérifier si manger bio a un impact positif sur la santé. La réponse semble bien être oui selon les dernièrs résultats. Et l’impact est encore plus grand si l’on commence à en consommer dès le plus jeune âge.

Agriculture bio et productivité

Pour la majorité des personnes qui ne connaissent pas vraiment l’agriculture biologique, ou que cette forme d’agriculture dérange, le concept de productivité n’est pas réaliste. Pourtant, depuis quelques années les études se multiplient pour démontrer le contraire, mais pas sans chaangements drastiques. Du côté du consommateur, il va falloir se résoudre à manger moins de viande et plus de protéines végétales. Pour les producteurs, cela veut dire une disparition des fermes usines, à un retour à des fermes familiales et diversifiées. En opérant tous ces changements, il serait possible de nourrir toute l’Europe d’ici 2050!

Photo de Maria Orlova sur Pexels.com

Pesticides bio

Les pesticides utilisés en agriculture conventionnelle ne sont pas ce qu’il y a de meilleur pour la santé, mais c’est malheureusement un mal nécessaire pour sauver des récoltes dans bien des cas. Par contre, la recherche évolue tranquillement vers l’obtention de pesticides naturels et voici une des dernières découverts: l’utilisation de résidus de transformation alimentaire, tel que les drêches de brasseries pour lutter contre les insectes dans les cultures de laitues. Donc pour avoir des laitues en bonne santé, buvez de la bière!

L’agriculture biologique a toujours le vent dans les voiles!

Convaincue des bénéfices environnementaux de l’agriculture biologique, la Commission européenne présente un plan d’actions pour stimuler la demande en produits bio. À l’heure actuelle, environ 8,5 % de la superficie agricole de l’UE est cultivée selon le mode biologique et l’objectif visé pour 2030 est d’atteindre 25 %.

Moins de diabète avec les produits bio!

C’est la première fois qu’une étude est menée à grande échelle pour vérifier l’impact de la consommation d’aliments biologiques sur la santé humaine. Les résultats sont intéressants, 35 % moins de diabète chez ces consommateurs. Et l’effet est encore plus marqué chez les femmes.

Nouvel élan pour le bio

La Covid-19 a fait réagir les consommateurs sur l’importance d’une bonne alimentation pour renforcer le système immunitaire. Ceci a eu pour effet d’augmenter la demande pour les produits biologiques. Une étude réalisée pour l’Union Européenne démontre que des pays comme l’Espagne on connu une forte augmentation de leur consommation locale et des exportations à travers l’Europe de produits biologiques.

Les aliments bio encore plus populaire

En Europe, les ventes de produits biologiques continuent à progresser, même pendant la période de pandémie. Les grandes entreprises de distribution agroalimentaire n’ont pas eu le choix de s’adapter et les aliments bio sont présents partout. Le regain d’intérêt pour l’achat local pendant la période de confinement a également eu un effet positif sur les ventes de produits bio.

Évolution bio europe