L’éternelle question: Manger bio est-ce meilleur pour la santé?

Avec l’augmentation constante de la consommation bio, plusieurs organismes de recherche ont mis en place des protocoles sérieux afin de vérifier si manger bio a un impact positif sur la santé. La réponse semble bien être oui selon les dernièrs résultats. Et l’impact est encore plus grand si l’on commence à en consommer dès le plus jeune âge.

Agriculture bio et productivité

Pour la majorité des personnes qui ne connaissent pas vraiment l’agriculture biologique, ou que cette forme d’agriculture dérange, le concept de productivité n’est pas réaliste. Pourtant, depuis quelques années les études se multiplient pour démontrer le contraire, mais pas sans chaangements drastiques. Du côté du consommateur, il va falloir se résoudre à manger moins de viande et plus de protéines végétales. Pour les producteurs, cela veut dire une disparition des fermes usines, à un retour à des fermes familiales et diversifiées. En opérant tous ces changements, il serait possible de nourrir toute l’Europe d’ici 2050!

Photo de Maria Orlova sur Pexels.com

Pesticides bio

Les pesticides utilisés en agriculture conventionnelle ne sont pas ce qu’il y a de meilleur pour la santé, mais c’est malheureusement un mal nécessaire pour sauver des récoltes dans bien des cas. Par contre, la recherche évolue tranquillement vers l’obtention de pesticides naturels et voici une des dernières découverts: l’utilisation de résidus de transformation alimentaire, tel que les drêches de brasseries pour lutter contre les insectes dans les cultures de laitues. Donc pour avoir des laitues en bonne santé, buvez de la bière!

L’agriculture biologique a toujours le vent dans les voiles!

Convaincue des bénéfices environnementaux de l’agriculture biologique, la Commission européenne présente un plan d’actions pour stimuler la demande en produits bio. À l’heure actuelle, environ 8,5 % de la superficie agricole de l’UE est cultivée selon le mode biologique et l’objectif visé pour 2030 est d’atteindre 25 %.

Moins de diabète avec les produits bio!

C’est la première fois qu’une étude est menée à grande échelle pour vérifier l’impact de la consommation d’aliments biologiques sur la santé humaine. Les résultats sont intéressants, 35 % moins de diabète chez ces consommateurs. Et l’effet est encore plus marqué chez les femmes.

Nouvel élan pour le bio

La Covid-19 a fait réagir les consommateurs sur l’importance d’une bonne alimentation pour renforcer le système immunitaire. Ceci a eu pour effet d’augmenter la demande pour les produits biologiques. Une étude réalisée pour l’Union Européenne démontre que des pays comme l’Espagne on connu une forte augmentation de leur consommation locale et des exportations à travers l’Europe de produits biologiques.

Les aliments bio encore plus populaire

En Europe, les ventes de produits biologiques continuent à progresser, même pendant la période de pandémie. Les grandes entreprises de distribution agroalimentaire n’ont pas eu le choix de s’adapter et les aliments bio sont présents partout. Le regain d’intérêt pour l’achat local pendant la période de confinement a également eu un effet positif sur les ventes de produits bio.

Évolution bio europe

Le bio nullement affecté par la COVID-19

La pandémie actuelle a fait prendre conscience aux consommateurs de l’importance de l’achat local, surtout pour l’alimentation. Les campagnes de publicité à ce sujet semblent porter fruit, et les producteurs biologiques sont les premiers a en profiter. Les abonnements pour des paniers bio ont enregistré un record cette année, et l’offre ne suffit pas à la demande. Allons-nous vers un renouveau majeur du système de commercialisation des produits alimentaires?

paniers-bio

PHOTO : ISTOCK

Terminé le désherbage manuel en culture biologique!

Les produits biologiques coûtent généralement plus cher que les produits conventionnels. Une des principales causes est le besoin supérieur en main d’oeuvre, surtout pour le désherbage. Jusqu’à ces dernières années, le paillage plastique pouvait être autorisé en agriculture biologique, mais les nouvelles normes n’autorisent plus cette technique. La seule autorisée est l’utilisation de paillis biosourcé entièrement dégradable. L’industrie s’est adaptée, et il existe maintenant quelques produits qui répondent aux nouvelles normes, dont un paillis fait de chanvre.

Paillis chanvre 1

Manger bio serait meilleur pour l’environnement!

Une récente étude démontre que la production biologique émet moins de gaz à effet de serre, consomme moins d’énergie fossile et utilise moins de surfaces agricoles. L’étude précise toutefois que les consommateurs bio consomment moins de viande, et que le panier d’épicerie coûte un peu plus cher.

Manger bio