La tartinade au chanvre, le nouveau Nutella?

Qui n’aime pas cette tartinade au chocolat, douce, sucrée… Mais quand on retrace sa fabrication, ça devient un peu écoeurant: huile de palme, déforestation, transport… Alors voici peut-être son remplaçant plus écologique: la tartinade au chanvre! Oui il y a encore du sucre, mais l’huile de chanvre est considérée comme un super aliment avec ses oméga-3 et oméga-6. De plus, le chanvre est une culture facile qui demande très peu d’intrants.

Une entreprise ayant un impact positif, est-ce possible?

Il semblerait que oui! L’entreprise Spaldel située en Belgique vient d’atteindre cet objectif. En plus d’avoir un impact positif sur l’environnement, cette entreprise réinvesti 5% de ses profits dans la communauté des projets de suavegarde de la nature.

Donc oui il est possible pour une entreprise d’avoir un impact environnemental positif et en même temps se comporter come une entreprise sociale.

Millésime photo créé par wirestock – fr.freepik.com

Journée mondiale du recyclage

On parle de plus en plus souvent de l’économie circulaire, mais on entend peu ou pas parler du 18 mars qui est la journée mondiale du recyclage. Mise en place il y a plus de 20 ans aux USA, elle est officialisée en 2018 par le Bureau international du recyclage.

Coopérative viticole et environnement

Les coopératives sont de plus en plus impliquées dans la protection de l’environnement. Cette vidéo présente l’expérience d’une jeune viticultrice qui cultive ses vignes avec une certification Haute Valeur Environnementale, encadrée par sa coopérative.

Récompenser les bonnes habitudes environnementales

Un programme incitatif de l’Union Européenne permet à des habitants d’une ville de Finlande d’accumuler des points lorsqu’ils utilisent des moyens de transport écologiques. À la fin de la semaine, ces points sont transformés en crédit de carbone échangeables contre des produits ou services d’utilisation courante. Pour en bénéficier il suffit de télécharger une application sur son téléphone intelligent.

Opportunité incontournable de construire un avenir économique durable

Un monde post COVID est un monde qui sera très différent d’un monde pré-COVID. Nous avons vu au cours des dernières semaines des appels disant que nous devons saisir cette opportunité, cette situation tragique que nous connaissons aujourd’hui, pour mieux reconstruire, et bâtir une économie plus verte.

Oenotourisme durable

L’oenotourisme, ou l’agrotourisme viticole, est de plus en plus populaire. Il ne consiste pas seulement à visiter des vignobles, mais comprend aussi toutes les activités connexes, telles que restauration, hébergement, promenades à cheval, etc. Conscients de l’importance qu’accordent les touristes à la protection de l’environnement, les viticulteurs s’adaptent rapidement.

Après coronavirus (partie 2/4)

C’est maintenant qu’il faut planifier la relance économique, mais en pensant autrement. On parle beaucoup d’économie circulaire, mais on pourrait très bien la résumer ainsi : créer de nouvelles entreprises à partir des résidus d’une autre entreprise. C’est la devise de SOL-AIR Consultants depuis 24 ans et nous sommes disponibles pour vous accompagner dans le choix des meilleures opportunités. Nous avons les équipements et les plateformes pour travailler à distance, tout en maintenant un contact régulier avec nos clients.

Résidus drêches

Faire du vélo en toute sécurité

Probablement que cet épisode de coronavirus va nous faire réfléchir sur notre mode de vie. On s’aperçoit que la pollution atmosphérique a diminué, car il y a moins d’auto sur les routes. Ceci prouve une chose, nous avons encore le pouvoir de rétablir un certain équilibre sur notre planète, et laisser l’auto au garage pour utiliser le vélo fait partie de ce pouvoir. Par contre, il faudra aménager des pistes cyclables sécuritaires comme l’ont déjà fait quelques pays tels que la nouvelle-Zélande.

Cultiver des légumes à la place des pelouses

La crise sanitaire que nous traversons actuellement doit nous faire réfléchir sur notre mode de vie. On voit dans presque tous les types de médias, un appel pour soutenir notre économie en consommant local. Il faut limiter le déplacement des marchandises d’un pays à l’autre. Mais ceci oblige à un changement de nos habitudes de consommation. De nombreux espaces urbains sont propices à la culture des fruits et des légumes. Selon une étude récente réalisée en Grande-Bretagne, on pourrait produire 15 % de notre consommation sur seulement 10 % des espaces disponibles…

Jardin bio