Après coronavirus (partie 2/4)

C’est maintenant qu’il faut planifier la relance économique, mais en pensant autrement. On parle beaucoup d’économie circulaire, mais on pourrait très bien la résumer ainsi : créer de nouvelles entreprises à partir des résidus d’une autre entreprise. C’est la devise de SOL-AIR Consultants depuis 24 ans et nous sommes disponibles pour vous accompagner dans le choix des meilleures opportunités. Nous avons les équipements et les plateformes pour travailler à distance, tout en maintenant un contact régulier avec nos clients.

Résidus drêches

Faire du vélo en toute sécurité

Probablement que cet épisode de coronavirus va nous faire réfléchir sur notre mode de vie. On s’aperçoit que la pollution atmosphérique a diminué, car il y a moins d’auto sur les routes. Ceci prouve une chose, nous avons encore le pouvoir de rétablir un certain équilibre sur notre planète, et laisser l’auto au garage pour utiliser le vélo fait partie de ce pouvoir. Par contre, il faudra aménager des pistes cyclables sécuritaires comme l’ont déjà fait quelques pays tels que la nouvelle-Zélande.

Cultiver des légumes à la place des pelouses

La crise sanitaire que nous traversons actuellement doit nous faire réfléchir sur notre mode de vie. On voit dans presque tous les types de médias, un appel pour soutenir notre économie en consommant local. Il faut limiter le déplacement des marchandises d’un pays à l’autre. Mais ceci oblige à un changement de nos habitudes de consommation. De nombreux espaces urbains sont propices à la culture des fruits et des légumes. Selon une étude récente réalisée en Grande-Bretagne, on pourrait produire 15 % de notre consommation sur seulement 10 % des espaces disponibles…

Jardin bio

L’agriculture du futur

Avec une population qui augmente rapidement, et l’expansion des villes, il faut trouver des moyens de produire notre alimentation sur des surfaces cultivables qui diminuent chaque année. L’agriculture urbaine et verticale est une technique appropriée. En plus d’atteindre des rendements très élevés par superficie, elle n’utilise aucun pesticide de synthèse. C’est ce genre de projets que SOL-AIR Consultants aime développer et accompagner. //embedftv-a.akamaihd.net/7d868db5d773418d8f3e5421bcc2676d 

Ag verticale NY

NOUS Antigaspi

Fondée en 2018, L’entreprise NOUS Antigaspi a pour objectif de contribuer à réduire le gaspillage alimentaire, tout en travaillant en local. C’est un travail de porte à porte pour expliquer le concept aux producteurs en direct, et leur proposer de valoriser l’antigaspi.

Apprendre à cultiver ses légumes en ville

Vous habitez en ville et aimeriez cultiver vos légumes vous-même, mais vous ne savez pas trop par ou commencer. Pour vous aider, le réseau Les Cols Verts offre une petite formation gratuite en ligne, destinée aux particuliers. Mais si vous représenter un organisme ou une association désirant mettre en place un grand projet d’agriculture urbaine, contactez nous!

Cours cultiver en ville

Défi écologique

La protection de l’environnement est la responsabilité de tous et chaque petit geste compte. C’est ce qu’a bien compris une entreprise française en lançant des défis à ses employés.Chaque jour un défi individuel est proposé et chaque semaine un défi de groupe est lancé, et libre aux employés d’y participer.  Par exemple un défi covoiturage a été proposé et réussi. Chaque mois le groupe et l’employé qui atteignent leurs objectifs sont récompensés. Un concept à mettre en place dans toutes les entreprises!

Covoiturage 1

Seriez-vous capable….

De faire votre épicerie pendant 1 mois sans aller dans un supermarché? Février sans supermarchés en est à sa quatrième édition en Europe et les objectifs sont nombreux: favoriser l’achat local (circuit-court), redécouvrir les producteurs locaux, diminuer l’empreinte carbone comparativement aux produits importés.

De plus en plus d’initiatives anti-gaspillage alimentaire

Les cris d’alarme sur le gaspillage alimentaire commencent à se faire entendre. On a vu au cours des dernières années plusieurs solutions pour contrer le gaspillage alimentaire et les nouvelles initiatives continuent d’apparaître. En voici une très intéressante car elle permet aux consommateurs d’acheter des produits alimentaires encore consommables à petit prix, et aux producteurs ayant des surplus de les vendre à prix réduit à la place des les jeter. La nouveauté de ce concept est qu’il ne concerne pas seulement une petite épicerie isolée, mais une nouvelle chaîne d’épiceries à l’image des supermarchés conventionnels.

Une solution pour les déserts alimentaires?

Dans les régions rurales on voit de plus en plus la disparition des petits commerces tel que l’épicerie. Pour les remplacer, l’épicerie mobile est probablement la meilleure solution à envisager. Même dans les grandes villes, il existe des déserts alimentaires qui pourraient être comblés par ce genre d’épicerie. Ce concept n’est pas nouveau, je me souviens de ces années où dans les campagnes on voyait passer l’épicier, le boucher, le laitier, le boulanger une ou plusieurs fois par semaine!

épicerie mobile 2