Semaine de l’environnement

C’est la semaine de l’environnement et cette année le thème des Nations Unies est « Une seule Terre ».

Nous pouvons tous contribuer à la protection de notre chère planète en participant aux nombreuses activités suggérées par Environnement et Changement climatique Canada.

Jour de la Terre

Pour célébrer ce jour, je vous partage ce magnifique texte d’une amie.

22 avril Le jour de la terre
Lettre à notre chère planète

Ce 22 avril je vais te célébrer! Une journée de célébrations juste pour toi!
Oui je sais, tu souffriras quand même. Nos saletés continueront de flotter sur tes eaux, nos cheminées continueront d’empoisonner ton voile céleste, nos machines continueront de détruire tes poumons. Je sais.
Mais nous évoluons, non? Il y a 52 ans nous ne te fêtions même pas! Aurais-tu cru que l’initiative serait venue des États-Unis? Oui, un de ces pays qui te massacrent sans trop de gêne. Cela a malgré tout donné du bon puisque 20 après cette 1re célébration, l’évènement est devenu mondial! N’as-tu vu aucun changement? Nous avons adopté des nouvelles politiques et procédures un peu partout pourtant! Nous avons écrit beaucoup de documents à ton sujet. Nous avons fait des campagnes de sensibilisation à la réutilisation et au recyclage. Il y a même eu un sommet de la terre par les Nations unies! Étais-tu fière de nous?
Oui je sais, on pourrait faire mieux. Tout ce bla-bla, ça ne change pas grand-chose pour toi, n’est-ce pas? Il y a bien ces groupes qui parcourent tes beautés en espérant les sauver. Il y a tout cet argent ramassé en ton honneur. Il y a ces organisations qui essaient de te nettoyer un peu. Je sais, ce n’est pas encore assez. As-tu encore confiance en nous, dis-moi?
Dans les dernières années tu sembles plus contrariée. Il me semble que tu te fâches plus souvent! Tu déferles sur nous tant d’ouragans et de cyclones, nous en perdons notre vocabulaire! Tu nous fais trembler de peur. Tu nous fais trembler de honte. As-tu encore un peu d’amour pour nous?
Oui je sais, on a l’intelligence pour comprendre ce qui se passe. On a les militants pour te défendre. On a même certains de tes habitants qui ont assez d’argent pour régler quelques problèmes majeurs! Certains donneraient leur vie pour toi, le sais-tu ça? Es-tu encouragée?
Mais tu n’as plus beaucoup de temps, je sais. Moi aussi je le vois ton ami le Temps qui file à toute allure. J’ai tenté de l’ignorer, de l’attraper, de le mettre en bouteille, de le conjuguer, de le partager, de le combler. Il nous fait la vie dure le Temps! Est-ce un pacte entre vous? Une conspiration? Un pari? Allez! Avoue, tu veux te débarrasser de nous!
Sache chère Terre, que ce 22 avril je vais quand même te célébrer! Je vais te donner beaucoup d’amour en réduisant au maximum mon empreinte écologique. Nous serons plusieurs à le faire! On va marcher pour toi. On va beaucoup parler de toi. On va éteindre nos lumières et prendre nos vélos. On va ramasser plus d’argent. Surtout, on va prier très fort tous ensembles pour que tu trouves dans ton cœur encore un peu de force pour nous endurer. Peut-être même demander à ton ami le Temps de nous donner encore un peu de temps? Ce serait vraiment apprécié.

Chantale Blanchette

Le début de la fin pour les viandes végétales?

Depuis 2018 les ventes de viandes végétales ont explosées. On en retrouve partout, dans les restaurants fast-food et gastronomique, et dans les épiceries. Pour les uns c’est un moyen de sauver la planète en ne mangeant plus de viande conventionnelle, pour les autres c’est devenir végétarien sans se priver.

Mais voilà que depuis l’automne 2021, les ventes sont en chute libre, même si le prix de la viande normale a considérablement augmenté. Les raisons possibles sont loin d’être claires, mais en regardant la quantité d’additifs contenue dans les viandes végétales, on peut se poser la question à savoir si cette viande végétale est vraiment bonne pour la santé!

Crédit photo: Zeste TV

La tartinade au chanvre, le nouveau Nutella?

Qui n’aime pas cette tartinade au chocolat, douce, sucrée… Mais quand on retrace sa fabrication, ça devient un peu écoeurant: huile de palme, déforestation, transport… Alors voici peut-être son remplaçant plus écologique: la tartinade au chanvre! Oui il y a encore du sucre, mais l’huile de chanvre est considérée comme un super aliment avec ses oméga-3 et oméga-6. De plus, le chanvre est une culture facile qui demande très peu d’intrants.

Une entreprise ayant un impact positif, est-ce possible?

Il semblerait que oui! L’entreprise Spaldel située en Belgique vient d’atteindre cet objectif. En plus d’avoir un impact positif sur l’environnement, cette entreprise réinvesti 5% de ses profits dans la communauté des projets de suavegarde de la nature.

Donc oui il est possible pour une entreprise d’avoir un impact environnemental positif et en même temps se comporter come une entreprise sociale.

Millésime photo créé par wirestock – fr.freepik.com

Journée mondiale du recyclage

On parle de plus en plus souvent de l’économie circulaire, mais on entend peu ou pas parler du 18 mars qui est la journée mondiale du recyclage. Mise en place il y a plus de 20 ans aux USA, elle est officialisée en 2018 par le Bureau international du recyclage.

Coopérative viticole et environnement

Les coopératives sont de plus en plus impliquées dans la protection de l’environnement. Cette vidéo présente l’expérience d’une jeune viticultrice qui cultive ses vignes avec une certification Haute Valeur Environnementale, encadrée par sa coopérative.

Récompenser les bonnes habitudes environnementales

Un programme incitatif de l’Union Européenne permet à des habitants d’une ville de Finlande d’accumuler des points lorsqu’ils utilisent des moyens de transport écologiques. À la fin de la semaine, ces points sont transformés en crédit de carbone échangeables contre des produits ou services d’utilisation courante. Pour en bénéficier il suffit de télécharger une application sur son téléphone intelligent.

Opportunité incontournable de construire un avenir économique durable

Un monde post COVID est un monde qui sera très différent d’un monde pré-COVID. Nous avons vu au cours des dernières semaines des appels disant que nous devons saisir cette opportunité, cette situation tragique que nous connaissons aujourd’hui, pour mieux reconstruire, et bâtir une économie plus verte.