Attaches biodégradables

La culture en serres est très importante au Canada, mais doit toujours innover pour rester compétitive. Le poste de dépense le plus élevé étant celui de la main d’oeuvre, toute petite innovation menant à une réduction des heures de travail est payante. Des chercheurs ontariens ont mis au point une résine biodégradable servant à la confection des attaches des plants de légumes. Avec cette nouveauté, plus besoin d’enlever manuellement toutes les attaches de chaque plant à la fin du cycle de production. Tous les résidus peuvent maintenant être compostés. Mais il reste encore à améliorer la technique afin d’en valider la rentabilité.

Greenhouse-tomato-vines-with-clips-web-624x468

Publicités

Des résidus transformés en énergie et fertilisant bio!

Le compost de broussailles (ou résidus forestiers composés de brindilles) est une méthode simple de produire de l’énergie verte à petite échelle, et d’obtenir un fertilisant naturel. Inventée dans les années ’70, cette technique française s’apparente à celle des BRF (Bois Raméaux Fragmentés) mise au point au Canada au début des années ’90. Le compostage des ces résidus forestiers fourni de la chaleur que l’on peut facilement récupérer pour chauffer une petite serre, et le compost produit peut servir comme fertilisant bio.

Micro-algues

L’utilisation de micro-algues pour purifier des eaux grises et en retirer de l’énergie plus des composés organiques d’intérêt est une piste prometteuse de l’économie circulaire. Un système expérimental a permis de produire de l’énergie, des fertilisants et de l’eau propre!

Micro-algues