L’aquaponie, un exemple parfait d’économie circulaire!

L’aquaponie, c’est une combinaison entre l’élevage de poissons et la culture de légumes. Les excréments de poissons sont une source de fertilisants pour les plantes. Une fois le système bien implanté et bien équilibré, ce qui peut prendre une année, il fonctionne en circuit fermé, sans aucun rejet polluant dans l’environnement. C’est ce qu’a réussi une jeune entreprise de l’Est Ontarien, MinerAquaGreenFoods, qui élève des tilapias et cultive des laitues.

Aquaponie Miner Green

Aquaponie urbaine

L’agriculture urbaine est de plus en plus présente, et elle se diversifie. L’aquaponie, élevage de poissons dont les déjections servent de fertilisant pour les plantes cultivées, commence à faire son apparition. Voici une vidéo qui en présente les principes de base. Toutefois, la mise en place d’une telle activité est plus complexe que l’on pense et nous serons heureux de vous accompagner dans un projet semblable.

Tilapias élevés au Québec?

Début juin, une nouvelle a fait le tour du Québec et m’a valu plusieurs appels téléphoniques. Une ferme aquaponique a été installée au marché Jean-Talon à Montréal. Cette mini-ferme installée dans un container a pour but d’élever des poissons et de purifier l’eau d’élevage en l’utilisant pour fertiliser des légumes.

http://goo.gl/XeDxXg

Ce principe est loin d’être nouveau, mais ce qui est nouveau ici c’est l’espèce de poisson utilisée, le tilapia. Ce poisson est probablement le mieux adapté pour cette technique de production, mais il y a un gros problème, l’élevage du tilapia n’est pas autorisé au Québec! En effet, le Québec est divisé en zones piscicoles et seulement l’élevage des espèces indigènes dans ces zones est autorisé:

http://goo.gl/m5kxgr

Les promoteurs du projet se défendent en utilisant comme argument que l’élevage du tilapia n’est peut-être pas autorisé, mais il n’y a rien dans la réglementation qui l’interdit… Tout est question d’interprétation… Mais selon une source sure, de nouveaux texte sont en rédaction afin d’éviter ce genre de confusion, et il sera bien précisé que l’élevage du tilapia au Québec est interdit… Dommage, car on va encore rater une belle opportunité de développement agricole et piscicole au Québec…