Après l’alimentation bio, voici les cosmétiques bio.

La majorité des cosmétiques est issue de la pétrochimie, donc des dérivés du pétrole. Mais cette industrie commence à devenir plus verte avec l’apparition d’une nouvelle gamme de cosmétiques biologiques, élaborés uniquement avec des produits naturels.

Cosmetiques bio

Et si vous deveniez agriculteur pour récolter ce que vous désirez?

Etre propriétaire de la ferme du coin, choisir ce qu’elle va produire et prendre son vélo pour y faire ses courses chaque semaine : cette exploitation d’un nouveau type a vu le jour aux Pays-Bas en réponse au défi du changement climatique. Le concept est simple, en tant qu’actionnaire de la ferme, vous choisissez ce que vous voulez manger, et l’agriculteur produit selon vos besoins.

Ferme Hollande

Manger bio serait meilleur pour l’environnement!

Une récente étude démontre que la production biologique émet moins de gaz à effet de serre, consomme moins d’énergie fossile et utilise moins de surfaces agricoles. L’étude précise toutefois que les consommateurs bio consomment moins de viande, et que le panier d’épicerie coûte un peu plus cher.

Manger bio

Dentifrice sans tube?

Oui ça existe! Il est maintenant possible de commander du dentifrice à croquer naturel et plusieurs autres produits cosmétiques solides sans emballage de plastique. Petit à petit, on va réussir à l’éliminer ce plastique qui pollue nos océans et notre planète!

Dentifrice croquer

La loi du bon sens

En Europe, depuis 1981, pour vendre des semences de légumes il faut les inscrire au catalogue officiel des semences autorisées. Ceci dans un souci de salubrité, conformité, uniformité… Coût de l’inscription: entre 6 000 et 15 000 euros par variété. Imaginez le petit producteur de légumes biologiques qui veut vendre une partie de sa semence qu’il a  multiplié et récolté lui-même. Impossible compte tenu des coûts exorbitants, donc disparition lente mais sûr d’un patrimoine génétique de fruits et légumes ancestraux car seules les grosses entreprises comme Monsanto peuvent se permettre de payer les inscriptions de leurs propres semences. Mais finalement, la persévérance des producteurs biologiques a porté fruit, les eurodéputés ont voté une loi autorisant la commercialisation des semences biologiques sans inscription au catalogue officiel.

Légumes divers

Certification biologique, quelles sont les limites acceptables?

On assiste à un véritable bras de fer entre consommateurs de produits biologiques et producteurs avec des variantes d’un pays à l’autre, où l’on retrouve les extrémistes et les modérés dans chacun des 2 camps. En France, certains veulent interdire le chauffage dans les serres car ce n’est pas une situation naturelle, mais les autres pays européens vont pouvoir continuer à vendre des tomates bio en France produites en serres pendant l’hiver…. Aux États-Unis, la culture hydroponique est certifiée biologique, mais pas au Québec, ni l‘aquaponie qui elle est autorisée au Canada… Et finalement, le gavage des oies est une pratique de plus en plus interdite en agriculture conventionnelle alors que c’est un phénomène naturel et qui peut même obtenir une certification biologique. Bio or not Bio, that is the question!

Organic-logo-298x300

Jardin prolifique!

Le printemps se fait désirer, mais il est à nos portes! Et avec le printemps vient le temps du jardinage. Si on habite en ville, et que la surface destinée au jardin est réduite, il est préférable d’avoir de bons résultats. Pour cela, il faut se préparer dès les semis et les plantations en aménageant notre jardin de manière à obtenir un effet de complémentarité entre les plantes. C’est ce que l’on appelle aussi le compagnonnage. Cette technique contribue également  au maintien de la biodiversité et au bonheur des abeilles!

Jardin bio