Stockage naturel du carbone

La matière organique des sols agricoles est la base de la fertilité. Elle est également un réservoir de carbone qu’il faut entretenir pour maintenir les sols en bonne santé. En mettant en place des bonnes pratiques culturales, l’agriculture peut faire partie de la solution contre le réchauffement climatique.

Réduire les émissions de CO2 en agriculture

Souvent pointée du doigt comme principale responsable du réchauffement climatique, l’agriculture avec de bonnes pratiques peut renverser la situation. En effet, les sols agricoles peuvent devenir des pièges à carbone s’ils sont bien gérés. « Le levier le plus important pour stocker du carbone dans le sol est de laisser les sols à nu le moins longtemps possible. Il faut profiter de l’ensoleillement et de la capacité du sol à produire de la matière organique par la photosynthèse autant que faire se peut ».

Un jour viendra où les pays du Sud nous apprendrons à cultiver…

C’est un mode de culture qui n’est ni biologique ni conventionnel tel qu’on le connaît, c’est la GIFS. Mais qu’est-ce que la GIFS? C’est la Gestion Intégrée de la Fertilité des Sols. Cette technique développée par des femmes africaines consiste à maintenir un niveau optimum de fertilité du sol en rajoutant si nécessaire des fertilisants organiques ou minéraux, mais toujours à petites doses. Les résultats sont étonnants avec des améliorations de rendement variant de 2 à 4 fois plus pour le riz par exemple.

Recycler des serres pour cultiver des variétés de tomates anciennes

Selon les standards de l’agriculture actuelle, chaque production doit se faire dans des serres spécialement conçues pour être rentable. Mais est-il possible de recycler des serres pour cultiver autre chose et être rentable? Il semble bien que oui, et cela fait partie de l’économie circulaire.

Est-ce qu’il y a un avenir pour l’agriculture et l’alimentation industrielles?

En tant que consommateur, nous sommes bombardés d’informations vantant les bienfaits de l’agriculture industrielle car c’est le seul moyen de nourrir la planète, que pour nous alimenter correctement, il faut acheter des plats prêtes à l’emploi car nous n’avons plus le temps de cuisiner… Mais l’industrialisation est-elle la meilleure solution? Est-ce que nos producteurs agricoles ont d’autres alternatives? Cette vidéo apporte quelques réponses.

Jagros – Jeunes Agros & Souveraineté alimentaire

Les multiples propriétés du lin

On entend ouvent prler du chanvre comme la plante aux 1 000 usages, mais on pourrait en dire autant du lin. Dans cette plante, tout est utile et utilisé, de la fibre à la graine, en passant par les matériaux composites. Ces derniers sont utilisés dans les cabines de train, certains modèles d’auto, dans la construction des voiliers. De plus, cette plante est facile à cultiver, demande peu de fertilisant et peu d’eau.

Coopérative viticole et environnement

Les coopératives sont de plus en plus impliquées dans la protection de l’environnement. Cette vidéo présente l’expérience d’une jeune viticultrice qui cultive ses vignes avec une certification Haute Valeur Environnementale, encadrée par sa coopérative.

Le bio nullement affecté par la COVID-19

La pandémie actuelle a fait prendre conscience aux consommateurs de l’importance de l’achat local, surtout pour l’alimentation. Les campagnes de publicité à ce sujet semblent porter fruit, et les producteurs biologiques sont les premiers a en profiter. Les abonnements pour des paniers bio ont enregistré un record cette année, et l’offre ne suffit pas à la demande. Allons-nous vers un renouveau majeur du système de commercialisation des produits alimentaires?

paniers-bio

PHOTO : ISTOCK

Redémarrer une économie verte

Le prix des énergies fossiles a chuté depuis le début de la pandémie due au coronavirus, mais dès que l’économie redémarrera, les prix vont se remettre à augmenter. C’est le bon temps pour se préparer à innover dans le secteur de l’énergie. SOL-AIR Consultants peut étudier avec vous quelles sont les meilleures alternatives les mieux adaptées à votre situation, principalement pour les régions éloignées qui pourraient cultiver leur propre énergie. Nous avons les équipements et les plateformes pour travailler à distance, tout en maintenant un contact régulier avec nos clients.

Collage 2

Après coronavirus (1/4)

La pandémie que nous connaissons actuellement est une catastrophe pour bien des secteurs, et ça aurait pu être pire! Imaginez les étalages de fruits et de légumes si les États-Unis avaient fermé totalement la frontière. C’est maintenant qu’il faut planifier différentes alternatives pour produire davantage de fruits et de légumes. SOL-AIR Consultants peut étudier avec vous quelle est la meilleure technique de production, telles que culture en serre chaude ou froide, grand tunnel froid, et même culture en bâtiment fermé. Nous avons les équipements et les plateformes pour travailler à distance, tout en maintenant un contact régulier avec nos clients.

Collage 1