Certification biologique, quelles sont les limites acceptables?

On assiste à un véritable bras de fer entre consommateurs de produits biologiques et producteurs avec des variantes d’un pays à l’autre, où l’on retrouve les extrémistes et les modérés dans chacun des 2 camps. En France, certains veulent interdire le chauffage dans les serres car ce n’est pas une situation naturelle, mais les autres pays européens vont pouvoir continuer à vendre des tomates bio en France produites en serres pendant l’hiver…. Aux États-Unis, la culture hydroponique est certifiée biologique, mais pas au Québec, ni l‘aquaponie qui elle est autorisée au Canada… Et finalement, le gavage des oies est une pratique de plus en plus interdite en agriculture conventionnelle alors que c’est un phénomène naturel et qui peut même obtenir une certification biologique. Bio or not Bio, that is the question!

Organic-logo-298x300