Chaussure écologique

La région de Bordeaux en France est connue pour ses vins. Mais faire du vin implique des résidus de raisin qui peuvent devenir encombrant. Alors une jeune entrepreneure de la région a conçu une chaussure à base de pépins et pulpe de raisin, plus de nombreux matériaux recyclés comme le plastique et le liège.

Photo : Zèta

Tomates crues ou cuites?

La tomate, légume-fruit de l’été par excellence! Très bonne pour la santé grâce à ses antioxydants, dont le plus puissant est le lycopène. Mais l’hiver il ne faut continuer à en manger en conserve, car la quantité assimilable de lycopène augmente avec la cuisson!

Récompenser les bonnes habitudes environnementales

Un programme incitatif de l’Union Européenne permet à des habitants d’une ville de Finlande d’accumuler des points lorsqu’ils utilisent des moyens de transport écologiques. À la fin de la semaine, ces points sont transformés en crédit de carbone échangeables contre des produits ou services d’utilisation courante. Pour en bénéficier il suffit de télécharger une application sur son téléphone intelligent.

La guêpe, insecte désagréable ou utile?

Vous êtes bien tranquillement assis à la terrasse d’un restaurant entrain de manger votre dessert favori quand tout à coup une guêpe se met à tourner autour de votre assiette. Oui c’est désagréable, mais généralement la guêpe n’est pas dangereuse et ne vous piquera pas, sauf si vous paniquez! En fait elle cherche seulement à se nourrir et elle aussi contribue à la pollinisation des fleurs. Alors calmez vous et laissez la faire quelques provisions, elle s’en ira d’elle-même!

Faut-il réinventer l’agriculture?

En cette période de pandémie, nombreuses sont les personnes qui remettent en cause notre système économique, et plus particulièrement le système agricole. Au cours des dernières décennies, les échanges internationaux se sont multipliés, les pays se sont spécialisés dans la monoculture, et nos régions rurales se dépeuplent. Est-ce qu’il faut changer nos façons de faire et prendre comme modèle cette ferme collective, idéale pour être autonome et revitaliser nos régions?

Opportunité incontournable de construire un avenir économique durable

Un monde post COVID est un monde qui sera très différent d’un monde pré-COVID. Nous avons vu au cours des dernières semaines des appels disant que nous devons saisir cette opportunité, cette situation tragique que nous connaissons aujourd’hui, pour mieux reconstruire, et bâtir une économie plus verte.

L’ascension de l’agriculture urbaine

En 2011, les Fermes Lufa de Montréal construisaient la première serre commerciale au monde sur un toit. En mars 2020, cette entreprise inaugurait la plus grande serre au monde sur un toit. Depuis quelques années, de nombreuses villes ont vu l’agriculture se développer sur leur territoire. Cette tendance va encore s’accélérer pour répondre à une demande des consommateurs de pouvoir s’approvisionner localement. L’épisode de la covid-19 vient encore renforcer ce mouvement. Le modèle des Fermes Lufa va plus loin que la production, il inclut aussi la vente en circuit court en partenariat avec des producteurs et transformateurs locaux en offrant une gamme complète de produits d’épicerie.

Fines herbes

Les Coopératives: Une alternative économique pour l’après COVID-19

Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou des sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels communs et qui s’associent pour exploiter une entreprise. De nombreuses études ont démontré que ce modèle économique collectif est plus durable que le modèle individuel. Et on commence à démontrer que les coopératives ont réussi à mieux s’adapter en temps de crise et qu’elles se relèvent plus vite de cette pandémie.

positive-impact

Oenotourisme durable

L’oenotourisme, ou l’agrotourisme viticole, est de plus en plus populaire. Il ne consiste pas seulement à visiter des vignobles, mais comprend aussi toutes les activités connexes, telles que restauration, hébergement, promenades à cheval, etc. Conscients de l’importance qu’accordent les touristes à la protection de l’environnement, les viticulteurs s’adaptent rapidement.