La loi du bon sens

En Europe, depuis 1981, pour vendre des semences de légumes il faut les inscrire au catalogue officiel des semences autorisées. Ceci dans un souci de salubrité, conformité, uniformité… Coût de l’inscription: entre 6 000 et 15 000 euros par variété. Imaginez le petit producteur de légumes biologiques qui veut vendre une partie de sa semence qu’il a  multiplié et récolté lui-même. Impossible compte tenu des coûts exorbitants, donc disparition lente mais sûr d’un patrimoine génétique de fruits et légumes ancestraux car seules les grosses entreprises comme Monsanto peuvent se permettre de payer les inscriptions de leurs propres semences. Mais finalement, la persévérance des producteurs biologiques a porté fruit, les eurodéputés ont voté une loi autorisant la commercialisation des semences biologiques sans inscription au catalogue officiel.

Légumes divers

Semences patrimoniales

Même s’il y a encore de la neige dans les champs, les jours rallongent et le printemps va bientôt frapper à nos portes. Et le printemps est le temps des semis! Pour ceux qui désirent utiliser des variétés de fruits et de légumes adaptées à nos conditions climatiques, voici un bel endroit pour trouver des semences de toute sorte: https://semences.ca/diversite/indice-catalogues-semences

Sachets semences

Libéralisation de la vente des semences bio

Depuis 1981, les agriculteurs biologiques européens n’ont pas le droit de vendre leur propre semence. De ce fait même, ils sont obligé d’acheter des semences inscrites au catalogue officiel à prix élevé. Et la majorité des semences inscrites appartient à quelques multinationales. Mais la semaine dernière, le parlement européen a mis fin à ce monopole!

semences

Semences Open Source

La multiplication des semences de légumes devient de plus en plus problématique avec le contrôle de quelques géants de l’agroalimentaire, dont le plus connu Monsanto. Pour être en mesure de produire ses propres semences libre de droit, quelques producteurs agricoles ont mis sur pied un système de multiplication en Open Source, dans le même esprit que les logiciels informatiques.

http://www.arte.tv/fr/videos/076697-000-A/des-tomates-libres-de-droits-pour-tous

Semences libres

Depuis plusieurs années, certaines grandes compagnies productrices de semences, tentent de prendre un contrôle total sur la multiplication et la distribution de ces semences. Le gouvernement français vient d’adopter une loi sur la biodiversité, ce qui permettra aux particuliers d’échanger, de multiplier ou de vendre des semences du domaine public. Il reste à espérer que d’autres pays suivront…

http://grainesdetroc.fr/article.php?id=316