Petit jardin d’hiver

Les micropousses sont très populaires, bonnes pour la santé, et disponibles à l’année. De plus, elles sont faciles à cultiver chez soi!

La pomme de terre, bonne ou mauvaise pour la santé?

On l’adore, mais on nous dit qu’elle n’est pas bonne pour la santé, car elle fait grossir… Mais est-ce vraiment le défaut de la pomme de terre? Non, c’est le défaut de l’huile pour la friture, du beurre ajouté à la purée, du sel sur les chips qui nous empêche d’arrêter d’en manger… Mais il y a tellement de façon de la consommer autrement qu’il serait bien dommage de se passer de ses bienfaits!

Les dommages collatéraux du gaspillage alimentaire

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées à la poubelle, soit un tiers de la production mondiale. Sur ces 1,3 milliard de tonnes, 27 % interviennent après la vente chez le consommateur, et sont donc considérées comme évitables. Une nouvelle étude vient de calculer le coût environnemental exorbitant en eau et en énergie que représente cette nourriture gaspillée : 4.000 milliards de mégajoules d’énergie et 82 milliards de mètres cubes d’eau, qui sont chaque année perdus. « Pour donner un ordre de grandeur, c’est l’équivalent de la consommation énergétique de la France et de l’Allemagne réunies, ou de la consommation annuelle en eau du Mexique »

Les pertes en énergie et en eau du gaspillage alimentaire évitable par type de nourriture. © Antoine Coudard et al, Journal of Cleaner Production 2021

Pourquoi le prix des aliments augmentent?

Il y a toujours une bonne raison pour augmenter le prix des aliments, ou autres produits courants. Mais quand on parle des aliments, il faut faire attention aux détails. Oui, il y a une forte hausse des coûts d’alimentation depuis la pandémie due à la Covid-19, et la hausse est encore plus marquée depuis septembre dernier. Si l’on examine en détail d’où proviennent ces hausses on s’aperçoit que les aliments qui y contribuent le plus sont l’huile et le sucre. Donc un bon moyen d’éviter ces hausses de prix est de réduire considérablement sa consommation d’huile et de sucre. Et ceci aura une effet positif sur l’amélioration de notre santé! Il y a toujours un côté positif au négatif!

Photo de Vo Thuy Tien sur Pexels.com

L’art de nous faire acheter!

Vous avez certainement remarqué que dans tous les supermarchés la configuration est identique. Partout, on retrouve les fruits et les légumes à l’entrée. Ce n’est pas un hasard, c’est ce qu’on appelle le marketing de positionnement. Même chose pour le placement des produits à hauteur des yeux, on les achète davantage que les autres. C’est pour cette raison que les produits destinés aux enfants sont placés plus bas. Mais cette pratique peut aussi être positive. En Angleterre, une étude menée dans les cafétérias d’entreprises a permis d’augmenter la vente de repas sains en les positionnant mieux, et ainsi faire baisser de 11 % la prise de calories.

L’éternelle question: Manger bio est-ce meilleur pour la santé?

Avec l’augmentation constante de la consommation bio, plusieurs organismes de recherche ont mis en place des protocoles sérieux afin de vérifier si manger bio a un impact positif sur la santé. La réponse semble bien être oui selon les dernièrs résultats. Et l’impact est encore plus grand si l’on commence à en consommer dès le plus jeune âge.

La tartinade au chanvre, le nouveau Nutella?

Qui n’aime pas cette tartinade au chocolat, douce, sucrée… Mais quand on retrace sa fabrication, ça devient un peu écoeurant: huile de palme, déforestation, transport… Alors voici peut-être son remplaçant plus écologique: la tartinade au chanvre! Oui il y a encore du sucre, mais l’huile de chanvre est considérée comme un super aliment avec ses oméga-3 et oméga-6. De plus, le chanvre est une culture facile qui demande très peu d’intrants.

Est-ce qu’il y a un avenir pour l’agriculture et l’alimentation industrielles?

En tant que consommateur, nous sommes bombardés d’informations vantant les bienfaits de l’agriculture industrielle car c’est le seul moyen de nourrir la planète, que pour nous alimenter correctement, il faut acheter des plats prêtes à l’emploi car nous n’avons plus le temps de cuisiner… Mais l’industrialisation est-elle la meilleure solution? Est-ce que nos producteurs agricoles ont d’autres alternatives? Cette vidéo apporte quelques réponses.

Jagros – Jeunes Agros & Souveraineté alimentaire

Pénurie de main d’oeuvre en agriculture

Le métier d’agriculteur est certainement celui qui demande le plus de connaissances dans tous les domaines et qui demande aussi beaucoup de travail physique. Mais quand le temps des récoltes arrive, personne ne veut faire ce travail. Il faut se tourner vers de la main d’oeuvre étrangère, quelques fois mal vue dans les petits villages par manque de connaissance ou peur de la différence, et aussi quelques fois logée dans des conditions lamentables dans le but d’économiser. Alors comment concilier les attentes du consommateur qui trouve que l’alimentation coûte cher mais qui ne veut pas travailler dans les champs car pas assez payant, et les aspirations légitimes du producteur qui veut obtenir un salaire décent pour tous ses efforts? La solution passe de plus en plus par l’innovation technologique telle présentée dans ce video.

L’achat local, réel changement ou tendance éphémère?

L’année 2020 a été marqué par la pandémie, mais aussi par une forte augmentation des achats locaux, principalement pour les aliments. Mais est-ce une tendance durable, ou simplement passagère? Selon les premières constatations réalisées en France où cet engouement a été le plus marqué, il semblerait qu’un retour en arrière est en train de s’effectuer. La principale raison? Le prix! Les consommateurs veulent bien faire un effort mais pas à n’importe quel prix! La pandémie a aussi eu un effet négatif sur le pouvoir d’achat de nombreux consommateurs.

Si vous avez du temps, voici un webinaire sur le sujet qui est fort intéressant.