Le gaspillage alimentaire, encore et encore…

L’inflation actuelle a fait augmenté le coût de l’alimentation. Mais avez-vous déjà pensé à moins gaspiller pour économiser? Au Canada nous sommes les champions du gaspillage alimentaire. La plus résente étude réalisée au Québec démontre que 51% des consommateurs jettent de la nourriture!

Vous voulez vraiment économiser? Nous offrons un atelier de 2 heures sur les conséquences néfastes du gaspillage alimentaire, et comment le réduire chez vous. Si vous êtes intéressés, former un groupe et contactez-nous pour connaître nos tarifs.

Crédit photo: Iris

La bataille du gruyère

Tout le monde connaît et apprécie ce fromage, que l’on nomme aussi fromage suisse et que l’on confond souvent avec l’emmental ou fromage à trous! Originaire de Suisse, plus précisemment de la ville de Gruyères, et fabriqué selon un savoir ancestral, le vrai gruyère risque de se perdre au milieu du gruyère américain. En effet, la justice américaine vient d’autorisé le nom  »Gruyère » pour un fromage similaire fabriqué aux États-Unis, même si le nom gruyère est une appellation protégée en Europe…

Crédit photo: Wikipédia

Aliments bio, bons ou pas bons?

La réponse n’est pas blanche ou noire, il y a trop de facteurs qui entrent en jeu. Par exemple, les variétés utilisées en mode de production bio sont différentes de celles utilisées en mode conventionnelle. Et il est prouvé que les variétés anciennes ont meilleurs goût et sont plus résistantes aux insectes et aux maladies, mais sont moins productives. Alors commençons par comparer des pommes avec des pommes et des poires avec des poires! Mais il est certain qu’il y aura toujours des anti bio comme il y aura toujours des climatoseptiques…

Photo de Pixabay sur Pexels.com

les Légumes anciens plus nutritifs?

Plusieurs études réalisées au cours des dernières années font croire que oui. Mais ce n’est pas si simple que ça! En effet, il y a de nombreux facteurs qui interviennent. Par exemple l’augmentation des rendements ne se réflète pas nécessairement dans l’augmentation des nutiments contenus dans les légumes, c’est ce qu’on appelle effet de dilution. Et il y a plusieurs autres facteurs similaires qui font que l’on pourrait conclure que les légumes anciens sont plus nutritifs, mais il faut davantage d’études pour le confirmer.

Photo de Vo Thuy Tien sur Pexels.com

La pomme de terre, bonne ou mauvaise pour la santé?

On l’adore, mais on nous dit qu’elle n’est pas bonne pour la santé, car elle fait grossir… Mais est-ce vraiment le défaut de la pomme de terre? Non, c’est le défaut de l’huile pour la friture, du beurre ajouté à la purée, du sel sur les chips qui nous empêche d’arrêter d’en manger… Mais il y a tellement de façon de la consommer autrement qu’il serait bien dommage de se passer de ses bienfaits!

Les dommages collatéraux du gaspillage alimentaire

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées à la poubelle, soit un tiers de la production mondiale. Sur ces 1,3 milliard de tonnes, 27 % interviennent après la vente chez le consommateur, et sont donc considérées comme évitables. Une nouvelle étude vient de calculer le coût environnemental exorbitant en eau et en énergie que représente cette nourriture gaspillée : 4.000 milliards de mégajoules d’énergie et 82 milliards de mètres cubes d’eau, qui sont chaque année perdus. « Pour donner un ordre de grandeur, c’est l’équivalent de la consommation énergétique de la France et de l’Allemagne réunies, ou de la consommation annuelle en eau du Mexique »

Les pertes en énergie et en eau du gaspillage alimentaire évitable par type de nourriture. © Antoine Coudard et al, Journal of Cleaner Production 2021

Pourquoi le prix des aliments augmentent?

Il y a toujours une bonne raison pour augmenter le prix des aliments, ou autres produits courants. Mais quand on parle des aliments, il faut faire attention aux détails. Oui, il y a une forte hausse des coûts d’alimentation depuis la pandémie due à la Covid-19, et la hausse est encore plus marquée depuis septembre dernier. Si l’on examine en détail d’où proviennent ces hausses on s’aperçoit que les aliments qui y contribuent le plus sont l’huile et le sucre. Donc un bon moyen d’éviter ces hausses de prix est de réduire considérablement sa consommation d’huile et de sucre. Et ceci aura une effet positif sur l’amélioration de notre santé! Il y a toujours un côté positif au négatif!

Photo de Vo Thuy Tien sur Pexels.com