Voyager en auto ou en avion?

Je me pose souvent la question quand je dois me déplacer au loin (600 km et plus). Économiquement, l’avion est encore moins cher car je peux faire l’aller-retour dans la même journée. Du point de vue environnemental on noue répète que l’avion pollue beaucoup plus que l’auto, mais est-ce vraiment le cas? Cette étude démontre que ce n’est pas si tranché que ça. En fait, prendre un avion qui transporte 200 passagers sur une distance de 600 km est moins dommageable que de faire la même distance seul dans son auto!

avion

Réduire les GES ou les recycler?

Je me souviens que lors de la première crise pétrolière dans les années ’70, le slogan suivant est apparu en France: On n’a pas de pétrole, mais on a des idées! Aujourd’hui au Canada on pourrait dire: On a des GES et on sait quoi faire avec! En effet, une chercheuse de l’Université de Calgary a développé une méthode pour transformer les GES en fibre de carbone pouvant être utilisée dans l’industrie automobile ou aéronautique.

Fibre GES

Une usine capable d’absorber le CO2

Le CO2, ce gaz à effet de serre qui continue d’augmenter dans l’atmosphère est normalement absorbé par les végétaux. La plus grande  »pompe naturelle » de CO2 est la forêt amazonienne, mais elle disparaît rapidement. C’est pour remplacer cette forêt qu’une jeune entreprise canadienne a développé un concept unique permettant d’absorber autant de CO2 que 40 millions d’arbres!

Usine Carbone

Crédit : Carbon Engi­nee­ring

Comment améliorer notre système d’alimentation?

La planète se réchauffe, c’est un fait! Et bien souvent l’agriculture, donc notre moyen de subsistance, est mise en cause pour ses émissions de gaz à effet de serre. Mais des solutions existent pour diminuer cet impact, comme la recherche sur l’alimentation des animaux d’élevage, ou la consommation de plantes plus nutritives et dont la culture a peu d’impact sur l’environnement.

Aubergine amère

Gaz à effet de serre, bon pour les serres!

Le gaz carbonique (CO2) est un gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. Mais c’est aussi un aliment indispensable pour les plantes, à tel point que dans les serres de production de légumes, il faut en ajouter pour améliorer les rendements. Dans le but de rendre le CO2 plus accessible aux producteurs en serres, une entreprise suisse à mis au point un procédé de capture de ce gaz dans l’air ambiant et de le réinjecter dans les serres.