Stockage naturel du carbone

La matière organique des sols agricoles est la base de la fertilité. Elle est également un réservoir de carbone qu’il faut entretenir pour maintenir les sols en bonne santé. En mettant en place des bonnes pratiques culturales, l’agriculture peut faire partie de la solution contre le réchauffement climatique.

Réduire les émissions de CO2 en agriculture

Souvent pointée du doigt comme principale responsable du réchauffement climatique, l’agriculture avec de bonnes pratiques peut renverser la situation. En effet, les sols agricoles peuvent devenir des pièges à carbone s’ils sont bien gérés. « Le levier le plus important pour stocker du carbone dans le sol est de laisser les sols à nu le moins longtemps possible. Il faut profiter de l’ensoleillement et de la capacité du sol à produire de la matière organique par la photosynthèse autant que faire se peut ».

La lutte au réchauffement climatique dans les vignobles

Les vignes sont très affectées par le réchauffement climatique, il faut donc trouver des solutions si l’on veut continuer à boire du bon vin!. Mais la solution n’est pas toujours l’innovation, comme dans ce cas, il suffit de revenir aux anciennes pratiques culturales, en plantant des arbres dans les vignobles! Un essai en cours dans le vignoble de Buzet en France, au sud de Bordeaux, donne des résultats très prometteurs.

Crédit photo: Pleinchamp

La pollution numérique

La hausse du coût de la vie et le réchauffement climatique sont souvent des sujets de discussion où l’on recherche les coupables. L’agriculture est souvent montrée du doigt pour ses émissions de GES, et pour le coût des aliments. Mais peut-être que l’on ferait mieux de se regarder dans un miroir avant de chercher des coupoables! Notre utilisation quotidienne sans restriction du numérique est en voie de devenir la principale source du réchauffement climatique. L’exploitation des mines de métaux rares pour fabriquer nos téléphones, les centres de données pour entreposer nos courriels, notre soif d’être le premier à acheter le nouveau téléphone, tous ces éléments contribuent au réchauffement climatiqu et à l’augmentation de nos dépenses au détriment d’une bonne alimentaiton. Réfléchissons avant de dépenser aveuglément dans le numérique!

L’ail pour contrer le réchauffement climatique?

Il semblerait qu’intégrer de l’ail dans l’alimentation des ruminants, et plus particulièrement les bovins,  diminuerait la production de CO2. En effet, le CO2 produit par les bovins provient de la dégradation des aliments dans l’estomac par des bactéries. Étant donné que l’ail a des propriétés antibactériennes, des chercheurs veulent confirmer cet effet. Actuellement 2 petites études ont été réalisées et les résultats obtenus sont contradictoires….

Vaches laitières3

Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne

Voyager en auto ou en avion?

Je me pose souvent la question quand je dois me déplacer au loin (600 km et plus). Économiquement, l’avion est encore moins cher car je peux faire l’aller-retour dans la même journée. Du point de vue environnemental on noue répète que l’avion pollue beaucoup plus que l’auto, mais est-ce vraiment le cas? Cette étude démontre que ce n’est pas si tranché que ça. En fait, prendre un avion qui transporte 200 passagers sur une distance de 600 km est moins dommageable que de faire la même distance seul dans son auto!

avion

Réduire les GES ou les recycler?

Je me souviens que lors de la première crise pétrolière dans les années ’70, le slogan suivant est apparu en France: On n’a pas de pétrole, mais on a des idées! Aujourd’hui au Canada on pourrait dire: On a des GES et on sait quoi faire avec! En effet, une chercheuse de l’Université de Calgary a développé une méthode pour transformer les GES en fibre de carbone pouvant être utilisée dans l’industrie automobile ou aéronautique.

Fibre GES

Une usine capable d’absorber le CO2

Le CO2, ce gaz à effet de serre qui continue d’augmenter dans l’atmosphère est normalement absorbé par les végétaux. La plus grande  »pompe naturelle » de CO2 est la forêt amazonienne, mais elle disparaît rapidement. C’est pour remplacer cette forêt qu’une jeune entreprise canadienne a développé un concept unique permettant d’absorber autant de CO2 que 40 millions d’arbres!

Usine Carbone

Crédit : Carbon Engi­nee­ring

Comment améliorer notre système d’alimentation?

La planète se réchauffe, c’est un fait! Et bien souvent l’agriculture, donc notre moyen de subsistance, est mise en cause pour ses émissions de gaz à effet de serre. Mais des solutions existent pour diminuer cet impact, comme la recherche sur l’alimentation des animaux d’élevage, ou la consommation de plantes plus nutritives et dont la culture a peu d’impact sur l’environnement.

Aubergine amère