Les superficies cultivées en mode biologique toujours en progression dans le monde

Même si seulement 1,5 % des terres cultivées dans le monde le sont en mode biologique, la progression annuelle est de 1,6 %. Il y avait en 2019 72,3 millions d’hectare bio, dont la moitié en Australie. Les Etats-Unis sont le premier pays consommateur suivi de l’Allemagne et de la France.

L’éternelle question: Manger bio est-ce meilleur pour la santé?

Avec l’augmentation constante de la consommation bio, plusieurs organismes de recherche ont mis en place des protocoles sérieux afin de vérifier si manger bio a un impact positif sur la santé. La réponse semble bien être oui selon les dernièrs résultats. Et l’impact est encore plus grand si l’on commence à en consommer dès leLire la suite « L’éternelle question: Manger bio est-ce meilleur pour la santé? »

Agriculture bio et productivité

Pour la majorité des personnes qui ne connaissent pas vraiment l’agriculture biologique, ou que cette forme d’agriculture dérange, le concept de productivité n’est pas réaliste. Pourtant, depuis quelques années les études se multiplient pour démontrer le contraire, mais pas sans chaangements drastiques. Du côté du consommateur, il va falloir se résoudre à manger moins deLire la suite « Agriculture bio et productivité »

Pesticides bio

Les pesticides utilisés en agriculture conventionnelle ne sont pas ce qu’il y a de meilleur pour la santé, mais c’est malheureusement un mal nécessaire pour sauver des récoltes dans bien des cas. Par contre, la recherche évolue tranquillement vers l’obtention de pesticides naturels et voici une des dernières découverts: l’utilisation de résidus de transformation alimentaire,Lire la suite « Pesticides bio »

L’agriculture biologique a toujours le vent dans les voiles!

Convaincue des bénéfices environnementaux de l’agriculture biologique, la Commission européenne présente un plan d’actions pour stimuler la demande en produits bio. À l’heure actuelle, environ 8,5 % de la superficie agricole de l’UE est cultivée selon le mode biologique et l’objectif visé pour 2030 est d’atteindre 25 %.

Agriculture locale ou biologique

La question devient de plus en plus ambigue, doit on produire nos aliments de manière biologique, traditionnelle, dans de la terre, et les faire voyager sur toute la planète? Ou alors, produire localement, sans pesticide, mais sans terre dans des immeubles reconvertis pour la culture hydroponique?

Moins de diabète avec les produits bio!

C’est la première fois qu’une étude est menée à grande échelle pour vérifier l’impact de la consommation d’aliments biologiques sur la santé humaine. Les résultats sont intéressants, 35 % moins de diabète chez ces consommateurs. Et l’effet est encore plus marqué chez les femmes.

Les aliments bio encore plus populaire

En Europe, les ventes de produits biologiques continuent à progresser, même pendant la période de pandémie. Les grandes entreprises de distribution agroalimentaire n’ont pas eu le choix de s’adapter et les aliments bio sont présents partout. Le regain d’intérêt pour l’achat local pendant la période de confinement a également eu un effet positif sur lesLire la suite « Les aliments bio encore plus populaire »

Le bio nullement affecté par la COVID-19

La pandémie actuelle a fait prendre conscience aux consommateurs de l’importance de l’achat local, surtout pour l’alimentation. Les campagnes de publicité à ce sujet semblent porter fruit, et les producteurs biologiques sont les premiers a en profiter. Les abonnements pour des paniers bio ont enregistré un record cette année, et l’offre ne suffit pas àLire la suite « Le bio nullement affecté par la COVID-19 »

L’agriculture du futur

Avec une population qui augmente rapidement, et l’expansion des villes, il faut trouver des moyens de produire notre alimentation sur des surfaces cultivables qui diminuent chaque année. L’agriculture urbaine et verticale est une technique appropriée. En plus d’atteindre des rendements très élevés par superficie, elle n’utilise aucun pesticide de synthèse. C’est ce genre de projetsLire la suite « L’agriculture du futur »