L’économie circulaire en période d’inflation

Réduire nos dépenses en période d’inflation est le meilleur moyen de passer au travers. Ceci est valable tant pour les entreprises que pour les consommateurs. L’économie circulaire est un moyen d’y arriver et voici un petit rappel de ses grands principes.

Loi anti-gaspillage, un exemple à suivre!

Quand on parle de gaspillage et d’économie circulaire, on pense principalement au gaspillage alimentaire et à la récupération des invendus pour les transformer en nouveaux produits ou en énergie. Mais en France, la loi anti-gaspillage adoptée en février 2022 va beaucoup plus loin. Elle concerne tous les secteurs d’activités. Même le secteur de la construction est visé. Un entrepreneur doit disposer de ses résidus dans des lieux précis, ce qui permet à d’autres entrepreneurs de s’approvisionner localement en matériaux usagés, principalement pour faire des rénovations.

L’économie circulaire, est-ce rentable?

On peut se poser la question dans une société où la course au profit menée par les grandes entreprises est la règle du commerce actuel. Parce que l’économie circulaire vise entre autre à diminuer l’utilisation des ressources naturelles, augmenter la durée de vie de nos produits (fin de l’obsolescence programmée), recyclage des déchets, ce qui semble incompatible avec la notion de profit. Toutefois, une récente étude démontre que, pour l’Europe, l’économie circulaire permettrait des économies annuelles en matières premières de 380 milliards de dollars et génèrerait 800 000 emplois…

Réhabilitation des sites abandonnés

Il existe partout des bâtiments abandonnés qui tombent en ruine car pas entretenus. C’est aussi ce que l’on nomme friches industrielles. À la place de les laisser se dégrader, pourquoi ne pas se les approprier et leur donner une nouvelle vocation sociale. C’est aussi ça la nouvelle économie, ou économie circulaire!

L’économie du futur!

Elle doit passer par l’économie circulaire, que l’on pourrait très bien la résumer ainsi : créer de nouvelles entreprises à partir des résidus d’une autre entreprise existante. C’est la devise de SOL-AIR Consultants depuis 26 ans et nous sommes disponibles pour vous accompagner dans le choix des meilleures opportunités. Nous avons les équipements et les plateformes pour travailler à distance, tout en maintenant un contact régulier avec nos clients.

Résidus drêches
Résidus de brasserie (drêche) utilisés pour faire un pain de spécialité

Nouveau fongicide naturel

En cherchant un peu, on trouve de tout dans la nature, des maladies fongiques et des insectes nuisibles, mais aussi des fongicides et insecticides naturels. L’important est de conserver un équilibre harmonieux, malheureusement mis en péril par par l’Homme. Par exemple, le mildiou, maladie fongique bien connu des viticulteurs, peut être contrôlé par l’inule visqueuse, plante qui vit à l’état naturel dans les friches de certaines régions de France. Après l’extraction de cette substance fongique, il reste des résidus pouvant être transformés en paillis végétal. Ça c’est un bel exemple d’économie circulaire!

Comment accélérer la transition vers l’économie circulaire?

La France propose une sratégie efficace pour accéléer cette transition en soutenant:

  • la recherche développement, permettant de mettre au point des solutions de recyclage plus performantes pour l’ensemble des cinq matériaux de la stratégie ; 
  • la formation et le développement des compétences ;
  • le déploiement industriel, en particulier le déploiement d’unités industrielles de recyclage des batteries et l’adaptation de l’outil industriel pour réincorporer des matières premières de recyclage dans de nouveaux cycles de production.

Mais avant de mettre ces mesures en place chez nous au Canada, il est indispensable de commencer par la sensibilisation des entreprises à la récupération et la réutilisation des résidus afin de diminuer nos importations de matières premières.

Résidus de récolte transformés en électricité

Un étudiant philippin a inventé des fenêtres solaires à base de résidus de légumes. Le système AuREUS utilise la même technologie dérivée des phénomènes qui créent les aurores boréales. Les particules à haute énergie sont absorbées par des particules luminescentes qui les retransmettent sous forme de lumière visible.

Valorisation des restes de pain

Aux États-Unis, 12,5 millions de tonnes de pain sont gaspillés chaque année. Une jeune entreprise a donc mis au point une production de vitamine C grâce à un bioprocédé qui utilise le pain comme matière première. Cette vitamine C naturelle pourrait aider les entreprises qui recherchent le « clean label ».