Jour de la Terre

Pour célébrer ce jour, je vous partage ce magnifique texte d’une amie.

22 avril Le jour de la terre
Lettre à notre chère planète

Ce 22 avril je vais te célébrer! Une journée de célébrations juste pour toi!
Oui je sais, tu souffriras quand même. Nos saletés continueront de flotter sur tes eaux, nos cheminées continueront d’empoisonner ton voile céleste, nos machines continueront de détruire tes poumons. Je sais.
Mais nous évoluons, non? Il y a 52 ans nous ne te fêtions même pas! Aurais-tu cru que l’initiative serait venue des États-Unis? Oui, un de ces pays qui te massacrent sans trop de gêne. Cela a malgré tout donné du bon puisque 20 après cette 1re célébration, l’évènement est devenu mondial! N’as-tu vu aucun changement? Nous avons adopté des nouvelles politiques et procédures un peu partout pourtant! Nous avons écrit beaucoup de documents à ton sujet. Nous avons fait des campagnes de sensibilisation à la réutilisation et au recyclage. Il y a même eu un sommet de la terre par les Nations unies! Étais-tu fière de nous?
Oui je sais, on pourrait faire mieux. Tout ce bla-bla, ça ne change pas grand-chose pour toi, n’est-ce pas? Il y a bien ces groupes qui parcourent tes beautés en espérant les sauver. Il y a tout cet argent ramassé en ton honneur. Il y a ces organisations qui essaient de te nettoyer un peu. Je sais, ce n’est pas encore assez. As-tu encore confiance en nous, dis-moi?
Dans les dernières années tu sembles plus contrariée. Il me semble que tu te fâches plus souvent! Tu déferles sur nous tant d’ouragans et de cyclones, nous en perdons notre vocabulaire! Tu nous fais trembler de peur. Tu nous fais trembler de honte. As-tu encore un peu d’amour pour nous?
Oui je sais, on a l’intelligence pour comprendre ce qui se passe. On a les militants pour te défendre. On a même certains de tes habitants qui ont assez d’argent pour régler quelques problèmes majeurs! Certains donneraient leur vie pour toi, le sais-tu ça? Es-tu encouragée?
Mais tu n’as plus beaucoup de temps, je sais. Moi aussi je le vois ton ami le Temps qui file à toute allure. J’ai tenté de l’ignorer, de l’attraper, de le mettre en bouteille, de le conjuguer, de le partager, de le combler. Il nous fait la vie dure le Temps! Est-ce un pacte entre vous? Une conspiration? Un pari? Allez! Avoue, tu veux te débarrasser de nous!
Sache chère Terre, que ce 22 avril je vais quand même te célébrer! Je vais te donner beaucoup d’amour en réduisant au maximum mon empreinte écologique. Nous serons plusieurs à le faire! On va marcher pour toi. On va beaucoup parler de toi. On va éteindre nos lumières et prendre nos vélos. On va ramasser plus d’argent. Surtout, on va prier très fort tous ensembles pour que tu trouves dans ton cœur encore un peu de force pour nous endurer. Peut-être même demander à ton ami le Temps de nous donner encore un peu de temps? Ce serait vraiment apprécié.

Chantale Blanchette

Enfin du vrai poulet local!

Au Québec, nous allons bientôt pouvoir acheter des poulets élevés et abattus à la ferme! Après des années et des années de discussion, les petits éleveurs de poulets, dont beaucoup sont certifiés biologiques, auront le droit de faire l’abattage à la ferme et de les vendre à des particuliers. Mais ne crions pas victoire trop vite, il s’agit d’un projet pilote de 4 ans accessible à un nombre limité d’éleveurs….

La mode des aliments sans…

On les voit partout ces allégations: sans gluten, sans gras trans, sans OGM, et depuis quelques années sans alcool. Je me souviens des premières bières sans alcool, ce qui semblait intéressant au départ, pouvoir boire quelques bières bien fraîches en été et prendre le volant sans se soucier de son taux d’alcoolémie, c’est vite transformé en écoeurement à cause du goût très fade. Mais aujourd’hui, ce monde sans alcool a évolué. Les bières sont bonnes, les spiritueux aussi, et probablement ce qui est le plus intéressant. Prendre un ou deux délicieux cocktails sur une terrasse avant de souper, sans se soucier des effets de l’alcool, c’est agréable! Par contre, pour les vins, il y a encore beaucoup d’efforts à faire, il est très difficile de trouver une qualité gustative acceptable.

La bataille du gruyère

Tout le monde connaît et apprécie ce fromage, que l’on nomme aussi fromage suisse et que l’on confond souvent avec l’emmental ou fromage à trous! Originaire de Suisse, plus précisemment de la ville de Gruyères, et fabriqué selon un savoir ancestral, le vrai gruyère risque de se perdre au milieu du gruyère américain. En effet, la justice américaine vient d’autorisé le nom  »Gruyère » pour un fromage similaire fabriqué aux États-Unis, même si le nom gruyère est une appellation protégée en Europe…

Crédit photo: Wikipédia

Réhabilitation des sites abandonnés

Il existe partout des bâtiments abandonnés qui tombent en ruine car pas entretenus. C’est aussi ce que l’on nomme friches industrielles. À la place de les laisser se dégrader, pourquoi ne pas se les approprier et leur donner une nouvelle vocation sociale. C’est aussi ça la nouvelle économie, ou économie circulaire!