Apprendre à cultiver ses légumes en ville

Vous habitez en ville et aimeriez cultiver vos légumes vous-même, mais vous ne savez pas trop par ou commencer. Pour vous aider, le réseau Les Cols Verts offre une petite formation gratuite en ligne, destinée aux particuliers. Mais si vous représenter un organisme ou une association désirant mettre en place un grand projet d’agriculture urbaine, contactez nous!

Cours cultiver en ville

De plus en plus d’agriculture urbaine

L’agriculture urbaine n’est plus une mode passagère, mais bien une réalité affichant une très forte croissance. Les fermes Lufa en sont un très bel exemple, ayant construit la première serre au monde sur un toit à Montréal, en 2011. Aujourd’hui, cette entreprise s’apprête à inaugurer la plus grande serre au monde sur un toit, avec une superficie d’environ 1,5 hectare, ce qui va doubler la surface actuellement en opération.

20161029_102704

Jardinage et bien-être

Avoir son propre jardin pour cultiver des fruits et des légumes frais, c’est bien! S’impliquer dans l’agriculture urbaine pour nourrir la population locale c’est bien aussi! Mais ce qui est encore mieux, c’est l’impact sur la santé et le bien-être que ces activités procurent. En effet, une récent étude démontre les bienfaits du jardinage contre l’hyperactivité, la dépression, le manque de sommeil et tous symptômes reliés à une vie de plus en plus stressante.

white-cabbage

Photo par congerdesign sur Pixabay

Végétalisation des villes

Une des options pour contrer le réchauffement climatique est la végétalisation des villes. En effet des toits verts contribue à la régulation de la température intérieure, les arbres et autres végétaux absorbent le gaz carbonique, et la vie est plus agréable! Mais nous pouvons encore faire mieux en vous aidant à implanter une végétation comestible, tels que jardins urbains et arbres fruitiers!

Agri urbaine 2

Fertilisation des sols agricoles en agriculture urbaine

L’agriculture urbaine n’est plus une mode, mais une tendance qui semble là pour rester. Mais pas toujours facile de maintenir la fertilité des sols en milieu urbain, loin des sources naturelles de compost. Il existe toutefois un moyen bien, recycler les résidus d’élagage des arbres et s’en servir pour faire du compostage de surface, après les avoir broyés, ce que l’on nomme plus communément des BRF.

BRF 2