L’ail pour contrer le réchauffement climatique?

Il semblerait qu’intégrer de l’ail dans l’alimentation des ruminants, et plus particulièrement les bovins,  diminuerait la production de CO2. En effet, le CO2 produit par les bovins provient de la dégradation des aliments dans l’estomac par des bactéries. Étant donné que l’ail a des propriétés antibactériennes, des chercheurs veulent confirmer cet effet. Actuellement 2 petites études ont été réalisées et les résultats obtenus sont contradictoires….

Vaches laitières3

Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne

Gaz à effet de serre

On entend souvent que l’agriculture est un grand émetteur de GES, et plus particulièrement l’élevage des bovins. Ceci a stimulé nos chercheurs à trouver des solutions pour améliorer la situation, et ils semblent sur la bonne voie. L’ajout dans la ration d’un complément alimentaire pourrait réduire de 50 % les émissions de méthane produites par les bovins.

vache-canadienne-champ