De la mer à la vigne

Les usines de transformation de poissons génèrent beaucoup de résidus. Actuellement, la majorité de ces déchets est envoyée dans les sites d’enfouissement. Il existe pourtant de nombreuses possibilités pour valoriser ces résidus. On peut les transformer en engrais organiques, comme en France, où ces produits riches en fertilisants sont utilisés dans les vignobles. Même les résidus de crustacés et de fruits de mer peuvent être transformés en fertilisants certifiés biologiques, comme l’a démontré notre étude de faisabilité réalisée il y a quelques années pour un entrepreneur de l’Île-du-Prince-Édouard.

compost

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s