L’économie circulaire présente jusque dans les cosmétiques!

Des rafles de maïs pour élaborer un produit cosmétique aux propriétés cicatrisantes, des résidus de salades pour fabriquer un produit anti-vergetures et 23 autres produits fabriqués à partir de résidus forestiers et agroalimentaires, c’est ce qu’a développé l’entreprise Biolie. Encore un bel exemple d’économie circulaire!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s