Après l’agriculture urbaine, la forêt urbaine.

Le concept de la micro-forêt est né aux Pays-Bas en 2015. Il consiste a implanter des espèces forestières indigènes sur de petites superficies en ville. Généralement de la taille d’un terrain de tennis, ces micro-forêts attirent la biodiversité, notamment des insectes et de nouvelles espèces végétales. De plus, elles contribuent à la séquestration du CO2 et à la diminution de la température en été.

PHOTOGRAPHIE DE IVN NATUUREDUCATIE