Circuits courts bons pour l’environnement?

On parle de plus en plus souvent de circuits courts en alimentation pour favoriser l’achat local et améliorer l’environnement. Mais est-ce que l’impact positif sur l’environnement est bien réel? Peu d’études ont été réalisées sur le sujet, mais voici une analyse récente qui le confirme, avec toutefois quelques réserves…

Circuit-court

Advertisements

Robotique agricole

L’agriculture biologique a toujours le vent dans les voiles auprès des consommateurs, principalement pour l’absence de produits chimiques. Mais les prix encore élevés incitent encore la majorité des consommateurs à s’en passer. Une solution à l’horizon, la diminution drastique de l’utilisation des pesticides par une utilisation raisonnée, grâce à des robots. Tout le monde y gagne, les producteurs par une réduction des coûts, et les consommateurs par une réduction des produits chimiques dans les aliments.

Robot agricole

Des résidus transformés en énergie et fertilisant bio!

Le compost de broussailles (ou résidus forestiers composés de brindilles) est une méthode simple de produire de l’énergie verte à petite échelle, et d’obtenir un fertilisant naturel. Inventée dans les années ’70, cette technique française s’apparente à celle des BRF (Bois Raméaux Fragmentés) mise au point au Canada au début des années ’90. Le compostage des ces résidus forestiers fourni de la chaleur que l’on peut facilement récupérer pour chauffer une petite serre, et le compost produit peut servir comme fertilisant bio.

Blockchain en griculture

Depuis peu, le mot Blockchain est devenu très à la mode. Si l’on veut en donner une définition rapide, c’est est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Une blockchain publique peut donc être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable. Mais quelle application en agriculture? Cette vidéo en donne un bon résumé.