Biomasse invasive

Les roseaux communs, ou phragmytes australis, sont une espèce invasive que l’on retrouve sur le bords des autoroutes et autour des grands Lacs. Il est pratiquement impossible de l’éliminer, alors pourquoi ne pas l’utiliser comme source d’énergie?

La cuisine simplifiée!

On le remarque de plus en plus, les consommateurs se remettent à préparer leur repas, surtout les fins de semaine. Mais malgré tous les livres de cuisine existants et toutes les émissions de télé consacrées à la préparation des repas, ce n’est pas toujours facile de réussir ses plats. Alors on a vu apparaître au cours des dernières années, des entreprises locales qui proposent de vous livrer des boîtes repas à préparer. On y retrouve tous les ingrédients nécessaires, ainsi qu’une recette avec les étapes à réaliser. Originaire des États-Unis, on retrouve maintenant ce concept dans de nombreux pays, tel Marché Goodfood au Québec.

Boîtes repas

Micro-algues

L’utilisation de micro-algues pour purifier des eaux grises et en retirer de l’énergie plus des composés organiques d’intérêt est une piste prometteuse de l’économie circulaire. Un système expérimental a permis de produire de l’énergie, des fertilisants et de l’eau propre!

Micro-algues

CO2 = énergie verte?

C’est bien connu, le CO2 est un des responsable du réchauffement climatique. Mais voilà que des chercheurs ont réussi l’exploit de le transformer en énergie verte à l’aide de la lumière solaire et d’un catalyseur moléculaire à base de fer.

CO2

Agriculture raisonnée

Entre l’agriculture conventionnelle et l’agriculture biologique, il existe une méthode relativement accessible qui prend de plus en plus de place, l’agriculture raisonnée! Sans tomber dans les extrêmes, cette méthode permet de diminuer de beaucoup les intrants chimiques…

Biocarburant

Le potentiel des micro-algues est énorme, bien qu’encore sous-estimé. Depuis quelques années des chercheurs tentent de trouver la recette idéale pour produire un biocarburant avec ces végétaux. Et ça semble de plus en plus concluant…

Mise à jour des normes pour l’agriculture biologique

L’Union Européenne vient de mettre à jour ses normes de certification pour l’agriculture biologique. Toutefois, peu de nouveauté, et parmi les points positifs, renforcement des contrôle, et la certification de groupe, ce qui permettra de diminuer les coûts pour les petits producteurs. Un des points en litige était l’autorisation de la production hydroponique en serre (avec fertilisants solubles bio), mais la proposition n’a pas été adaptée. Pour nous au Canada, ça veut dire que les États-Unis vont continuer de nous inonder de produits biologiques cultivés en serres hydroponique (certifié bio aux USA) alors que nos producteurs devront suivre les normes européennes…

Légumes bio